Femme fontaine définition

Les femmes fontaines sont parfois rares et entourées de mystères, de fantasmes et d’idées reçues. Pour certains gynécologues et sexologues, les femmes fontaines n’éjaculent pas car grâce à des échographies et des dosages biochimiques, la source de cet écoulement de quantité de liquide vaginale a été mise en évidence. Découvrons ensemble ce qu’est la femme fontaine. 

La femme fontaine : qu’est-ce que c’est réellement ?

Certaines femmes au cours du rapport sexuel et suite à l’excitation sexuelle émettent une quantité de liquide vaginale impressionnante. Cette émission de liquide diffère d’un orgasme féminin à un autre et elle est généralement liée au point G ou à une excitation du clitoris. 

En effet, une femme est qualifiée de fontaine lorsque pendant le rapport sexuel, celle-ci va mouiller en émettant une quantité abondante de liquide vaginale sous forme d’urine inodore. Pour exciter une femme, vous pouvez acheter des sextoys sur le site espritsensuel.fr. Cette éjaculation ou jouissance est souvent liée au contact répété du pénis avec le point G. Chez la femme, l’éjaculation peut se produire plusieurs fois durant l’acte sexuel et on dit souvent qu’elle mouille par opposition à jouir. Le sexe de la femme est une région assez particulière, c’est pourquoi il est essentiel de découvrir l’origine liée au fluide. 

Le femme fontaine : origine du fluides

Faire l’amour avec une femme fontaine peut parfois être sensationnel. Si vous n’avez jamais vécu une telle expérience, cela pourrait devenir l’un de vos fantasmes les plus fous. En effet, les fluides émis par quantité abondante pendant l’acte sexuel sont souvent dûs à la stimulation sexuelle. Mais, il est important de distinguer éjaculation féminine et émission fontaine. 

L’éjaculation féminine inférieure à 1 ml provient souvent de la prostate. Tandis que l’émission fontaine qui est supérieure parfois à 30 ml émane de la vessie. Au cours de l’orgasme, ces deux phénomènes distincts peuvent se produire. Mais, on a tendance à les associer puisqu’ils produisent un même effet qui est la lubrification du vagin. 

Femmes fontaines : dépendantes et autonomes  ?

Selon les observations des gynécologues et sexologues, il existe deux types de femmes fontaines dans le monde. Il y’a des femmes fontaines dites dépendantes et celles qualifiées d’autonome. 

La première est dite dépendante à cause de la pression que va exercer le pénis en érection d’un mec sur le point G qui provoque du plaisir. Ce qui va stimuler le col vésical et entraîner l’écoulement du liquide. La femme fontaine est dite autonome lorsque l’éjaculation va se produire dans presque toutes les circonstances à partir du moment où elle éprouve un orgasme. Par exemple, cela peut être lié à la masturbation, à la visualisation d’un film porno, à des préliminaires, à des caresses etc.

Chez la femme, deux zones du cerveau sont mobilisés au cours de l’orgasme. Il s’agit de la zone de lâcher prise localisée au niveau du cortex orbito frontal et la zone du contrôle sociétal de la miction qui contribue à la rétention des urines. 

Femme fontaine : cela est-il devenu un effet de mode?

La femme fontaine est un phénomène qui a existé depuis des millénaires, et Hippocrate en parlait à son époque. Mais, il faut reconnaître qu’aujourd’hui, cela est bel et bien devenu un effet de mode. La preuve en est qu’on assiste à la prolifération des DVD ou film porno y compris des séminaires pour devenir femme fontaine.  Aujourd’hui, les mecs sourciers peuvent amener les femmes à trouver l’orgasme et émettre une quantité de liquide.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: